Comment fonctionne un ventilateur brumisateur ?

Comment fonctionne un ventilateur brumisateur ?

Publié le 3 mars 2019 à 12h34


Encore mieux qu'un ventilateur, un ventilateur brumisateur vous permet de vous rafraîchir de quelques degrés salvateurs en période de canicule. Mais comment fonctionne-t-il ?

En période estivale, et d'autant plus en période de canicule, force est de constater que l'air ambiant est sec et que l'on a tendance à se déshydrater à vitesse grand V - surtout si l'on passe le plus clair de son temps dans une fournaise. A défaut d'investir dans un climatiseur, l'achat d'un ventilateur est une solution peu coûteuse pour tenir le choc de la chaleur, mais un ventilateur brumisateur reste la solution idéale pour rafraîchir rapidement une pièce, et vous avec !

La plupart des ventilateurs brumisateurs peuvent s'utiliser soit en ventilation seule, soit avec la fonction brumisateur, ce qui permet d'économiser le cas échéant quelques précieux litres d'eau. Vous l'aurez deviné, un ventilateur brumisateur est semblable à un appareil classique excepté que cette typologie d'appareils utilise un réservoir d'eau pour disperser de fines gouttelettes d'eau dans l'atmosphère ; certains ventilos peuvent ainsi abaisser la température de 5 à 6 degrés dans une pièce de 50m² !

"Un ventilateur brumisateur reste le meilleur moyen d'affronter la canicule en toute sérénité."

Michaël Bachetot dans Ventilo Magazine

Le réservoir d'eau du ventilateur

Chaque ventilateur brumisateur est doté d'un réservoir d'eau - sinon quoi pas de brumisation, logique ! La taille et le volume du réservoir dépend évidemment du modèle et de la marque de votre appareil ; en règle générale, le volume va de 1,5 litres (environ 8h d'autonomie) à une vingtaine de litres d'eau pour les réservoirs les plus importants. L'utilisation de l'eau est relativement économe, donc pas de soucis à se faire à ce sujet.

Veillez à respecter les précautions d'usage de votre appareil, et à ne pas trop remplir le réservoir pour éviter que l'appareil ne subisse une quelconque malfonction. Si votre réservoir est vide, le ventilateur va s'arrêter automatiquement.

Protips : si votre ventilateur ne possède pas la fonctionnalité adéquate (réservoir d'huile essentielle), n'hésitez pas à ajouter deux ou trois gouttes d'huiles dans l'eau du réservoir : l'air ambiant sera non seulement frais, mais aussi parfumé ! Une petite touche délicate pour un maxi bonheur dans la maison.

Le système de brumisation

On peut discerner deux technologies utilisées par les ventilateurs brumisateurs : par un système à buses, ou par système centrifuge.

Dans le premier cas, le ventilateur met l'eau sous pression grâce à un compresseur et fait passer le liquide dans un circuit qui finit par aboutir sur les buses. Ces dernières sont percées de minuscules orifices (0.1mm), et sous l'effet de la chaleur, les petites gouttelettes d'eau s'évaporent quasi instantanément : on a alors de la brumisation. Ce principe physique de capture de la chaleur par l'eau, c'est l'adiabatique, et c'est exactement ce que font les ventilateurs brumisateurs à buses. L'inconvénient de ce système, c'est que les buses ont tendance à se boucher, surtout avec une eau calcaire, auquel cas il faudra penser à nettoyer son ventilateur de temps en temps pour éviter ce genre de désagréments.

Deuxième cas, celui des ventilateurs brumisateurs avec centrifugeuse. Dans ce système, l'eau est toujours acheminée via une pompe au milieu du ventilo, mais plutôt que de la diffuser par buses, la centrifugeuse envoie les gouttes d'eau contre ses parois pour la disloquer ; ainsi, les plus grosses gouttes qui n'ont pas pu être hachées menues retournent dans le réservoir, tandis que les plus fines sont emportées par la rotation des pales du ventilateur et sont diffusées sous forme de brumisation dans la pièce. Léger inconvénient : la production de brume d'eau est quelque peu amoindrie. Mais comme pour tout et n'importe quoi, il faut parfois faire des choix difficiles dans la vie, on ne peut pas tout avoir !


Laisser un commentaire :

Ruche Citadine

Super article !

El Malicio

Bonjour,

L'article est intéressant et je m'en suis aidé afin de faire le tri parmi les ventilateurs qui sont proposés chez vous. J'ai cependant une question et je ne parviens pas vraiment à trouver de renseignement adéquat ; vous parlez dans votre article des systèmes de brumisation et vous dites que dans le cas d'un système à buse ces dernières ont tendance à se boucher. Je pense acheter un ventilateur avec buses, comment faire pour éviter que celles-ci ne se bouchent ? J'habite dans une région avec eau très calcaire.

Vous remerciant par avance,

VentiloFresh

Bonjour El Malicio !

Question pertinente en effet. Si vous habitez dans une région très calcaire, cela peut valoir le coup (et le coût !) d'utiliser de l'eau déminéralisée pour votre ventilateur brumisateur afin d'éviter, justement, d'en boucher les buses. Pas besoin d'investir dans de gros bidons coûteux, si vous utilisez une carafe d'eau déminéralisée, ça peut faire l'affaire !

Autre solution, nettoyer votre ventilateur à intervalles réguliers avec du produit déminéralisant, comme quand vous détartrez votre cafetière - et si vous n'êtes pas très produit chimique, vous avez la solution du vinaigre blanc qui marche encore du feu de dieu.

Bonne continuation !

Rechercher

Produits partenaires